Togo/Réhabilitation de la R14 : Les travaux lancés par le Premier ministre

Mme Victoire Tomégah-Dogbé donnant le premier coup de pioche

Le Premier ministre, Mme Victoire Tomégah-Dogbé a donné lundi à l’EPP Birini-Doubouidè (Nord/sur la route de Tchamba), le premier coup de pioche des travaux de réhabilitation de la route Sokodé-Tchamba-Kamboli-frontière Bénin.

Plusieurs membres du gouvernement ont pris part à cette cérémonie, marquée par la présentation du projet de réhabilitation, le dévoilement du panneau d’identification du chantier et le lancement officiel des travaux.

La réhabilitation de cette route, longue de 86 km, n’est que la suite de la politique de développement du réseau routier entamée par le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé. Une fois réhabilitée, les usagers de cette route gagneront en temps et en coût du transport.

Estimé à un coût total de 68,6 milliards de francs CFA TTC, les travaux sont financés par des partenaires techniques et financiers et l’État togolais. Les travaux sont confiés à Hitech Construction Africalilited sous la surveillance du groupement de bureaux African Ways/Mys Idee.

Mme Victoire Tomégah-Dogbé, dévoilant la plaque d’exécution des travaux

« Le choix du Président de la République de l’aménagement en chaussée rigide avec un revêtement en béton armé continu est une première dans notre pays. Cette option a été retenue en prenant en compte des critères technique et financier ainsi que les paramètres de conception tels que le trafic escompté, la portance de la plateforme de la chaussée et la disponibilité des matériaux du corps de chaussée dans la zone du projet », a indiqué Mme Zouréhatou Tcha-kondo épouse Kassah-Traoré (ministre des travaux publics).

« Cet axe a également et surtout une valeur économique certaine et indéniable, puisqu’il favorisera l’écoulement plus rapide des produits vivriers comme le maïs, l’igname, le mil, le manioc, le sésame, le sorgho, le riz paddy et particulièrement les produits de rente, notamment le coton, le soja et l’anacarde pour un meilleur approvisionnement des marchés et des unités de transformation », a-t-elle ajouté. FIN

Chrystelle MENSAH

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*