Kara : Faure Gnassingbé face aux directeurs régionaux des services déconcentrés de trois régions, la feuille de route au menu des échanges

Faure Gnassingbé (au milieu), lors de la rencontre

Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé était ce mardi à Kara (environ 420 km au nord de Lomé), face aux directeurs régionaux des services déconcentrés des régions Centrale, de la Kara et des Savanes, la feuille de route au menu des échanges.

Il s’agit d’une première phase de rencontres qui s’étendront aux autres régions du pays. Ce cadre, que le chef de l’État a voulu interactif et dynamique, s’inscrit dans l’optique de rencontres régulières avec les acteurs impliqués à divers niveaux dans la mise en œuvre, l’évaluation et le suivi des projets prioritaires de la Feuille de route gouvernementale à l’horizon 2025.

Vue partielle des participants

La rencontre de ce mardi a donc porté principalement sur la feuille de route abordée à travers sa vision, son pilotage stratégique et opérationnel et les facteurs qui doivent en garantir le succès.

Tout en félicitant les participants pour leurs contributions respectives, le chef de l’État a insisté sur le besoin d’un engagement renouvelé, car les enjeux de l’heure imposent une accélération de l’action publique.

Renforcer davantage les services déconcentrés

Le président Faure Gnassingbé a réaffirmé sa volonté de renforcer davantage les services déconcentrés pour une mise en œuvre accélérée et efficace des projets structurants de la feuille de route dans les secteurs à fort impact économique et social.

Les acteurs étatiques en régions et dans les préfectures doivent, à l’instar des plus hautes autorités, faire preuve d’agilité et de capacité d’adaptation tout en intégrant constamment la donne sécuritaire pour maintenir la présence et la proximité de l’État auprès des populations sur toute l’étendue du territoire.

Le chef de l’État a clairement rappelé que le maître-mot demeure l’efficacité et la délivrance de résultats qui ont un impact réel et sensible sur la vie des togolaises et togolais, en particulier les plus vulnérables, car personne ne doit être laissé de côté.

Vue partielle des participants

À l’issue des travaux, les participants ont exprimé leur gratitude au président de la République pour cette opportunité d’échanges et sa disponibilité d’écoute et se sont engagés à poursuivre la mise en œuvre et le suivi diligent des projets de la feuille de route.

Pour rappel, la feuille de route 2020-2025 est fondée sur la vision de «faire du Togo, un pays en paix, une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable». FIN

Savoir News

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*