Atakpamé : Des agents de la COOPEC-ILEMA formés sur les capacités techniques et professionnelles

Les participants à la formation

Des agents de la coopérative d’épargne et de crédits Ilema (COOPEC-ILEMA) ont bouclé ce mercredi à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé), une formation démarrée le 16 janvier sur les capacités techniques et professionnelles.

Cette formation a été initiée par  la direction générale de la coopérative d’épargne et de crédits Ilema en collaboration avec le cabinet Fiscalité-comptabilité-contrôle-audit-management des ressources humaines (FISCCA-RH). Elle a bénéficié d’un appui financier du Fonds national d’apprentissage, de formation et de perfectionnement professionnels (FNAFPP).

Objectif principal visé : améliorer les performances techniques et professionnelles des participants afin de les rendre plus professionnels.

Ces agents de la COOPEC-ILEMA ont été fortement outillés sur trois différentes thématiques : « Accueil client et communication professionnelle », « Technique de recouvrement à l’amiable et montage de dossiers de crédits » et « Performance commerciale d’une agence de microfinance et la gestion de la relation clientèle ».

« Au regard des défis et exigences du secteur de microfinance, l’institution a opté pour une stratégie de renforcement perpétuel des capacités techniques et professionnels des agents, afin de leur permettre d’être plus efficaces dans l’exécution des tâches », a souligné Kita Dossou (directeur général de la coopérative d’épargne et de crédits Ilema).

Ce dernier a témoigné sa reconnaissance au FNAFPP et à tous les acteurs pour leur accompagnement.

Pour Kossi Ogoubi (chef d’antenne du FNAFPP /Région des Plateaux), le modèle de microfinance est considéré aujourd’hui au Togo comme un outil important pour le développement du pays grâce au financement dédié aux activités génératrices de revenus des couches vulnérables de notre pays.

Il a exhorté les participants à mettre en pratique les outils reçus et les partager avec les autres acteurs.

Clôturant les travaux de cette formation, Kondo Kpapou (secrétaire général de la préfecture de l’Ogou) a félicité les organisateurs pour cette initiative dont le but est d’améliorer la performance et les capacités techniques des acteurs de microfinances en vue de les rendre plus professionnels.

Il a invité les récipiendaires à être efficients, afin de proposer des produits nouveaux et crédibles  à la population surtout vulnérable afin de l’aider à sortir de la misère et de la pauvreté. FIN

D’Atakpamé, Yorou Issifou

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*